Bébé, Couches lavables, Mode de vie, Zéro déchet

Prendre soin des fesses de bébé en mode zéro déchets

Cet article, est très pratico-pratique et je vous partage comment nous avons fait au quotidien avec notre fils.

Avant d’entrer, dans le vif du sujet, je vous explique ce qui m’a décidé à fonctionner ainsi.

Si vous souhaitez savoir comment on s’organise pour la gestion des couches lavables n’hésitez pas à aller voir mes articles qui abordent ce sujet (mise en place des couchers lavables ; notre organisation)

Avant de démarrer :

Il y a bien longtemps, pendant mes études, j’ai eu l’occasion de visiter une station d’épuration d’eau, et déjà à cette époque, des lingettes à usage unique étaient régulièrement retrouvées dans les filtres ce qui rajoutait du travail pour le traitement de l’eau. En effet, il faut savoir que la composition de ces lingettes n’a rien à voir avec la composition du papier toilette qui lui est conçu pour se désagréger rapidement.

Dernièrement, j’ai vu dans les médias, une collectivité qui s’inquiétait de voir une quantité importante de lingettes à usage unique arriver dans les stations d’épuration. Elles bouchent aussi des canalisations (je vous mets quelques photos en bas de l’article car c’est un peu dégoutant !)

D’une manière générale, il faut savoir que tous les produits à usage unique comme les lingettes ou les couches nécessitent beaucoup d’eau, d’énergie, de matériaux et émissions de CO2. D’après l’enquête sur l’impact de ces produits à usage unique en Europe, l’utilisation de couches jetables pendant 2.5 ans représente une dépense de 550 kg éq CO2 (équivalent CO2) alors que l’utilisation de couches lavables pendant la même période représente une dépense de 200 kg éq CO2.

Après, concernant les produits pour les fesses de bébés, je me sens beaucoup plus rassurée quand je connais et je comprends la composition exacte. Malheureusement, je n’ai pas fait d’étude de chimies et dès que je ne comprends pas les termes, j’ai tendance à ne pas faire confiance.

Une raison, et non des moindre pour passer au lavable et utiliser des produits simples, c’est que c’est très économique. Voici ci-dessous un exemple d’une inforgraphie qui fait le comparatif entre les lavables et les jetables.

Après ces quelques infos, voici comment nous faisons chez nous.

Voici ce dont vous avez besoin :

  • Couches lavables
  • Lingettes lavables (une bonne dizaine)
  • Gants de toilette
  • Bassine d’eau
  • Liniment
  • Argile blanche fine
  • Huile de coco ou une autre huile hydratante

Nettoyage du siège au quotidien :

Voici le nécessaire pour entretenir le siège de bébé

  1. Préparer la couche propre et une bassine d’eau qui servira en cas de caca
  1. Changer bébé, enlever la couche et la déposer à l’endroit prévu à cet effet
  1. Si pipi, mettre un peu de liniment sur la lingette (une noisette suffit largement) et nettoyer le siège
  1. Si caca, préparer plusieurs gants et mettez les à tremper dans la bassine (2 ou 3 suffisent). Dégrossir et essuyer le siège de bébé. Sécher

Important : Ne pas remettre le gant sale dans la bassine d’eau. Cela contaminerait l’eau et les autres gants.

  1. Une fois le siège propre et sec remettre la couche propre et rhabiller bébé

Soins particuliers pour le siège de bébé

Les fesses de bébé sont sèches :

N’hésitez pas à mettre un peu d’huile de coco ou l’huile que vous préférez.

Bébé présente un érythème :

Dès que vous constatez une rougeur, mettez un peu d’argile blanche en poudre.

Si l’érythème est plus important, préparez un « cataplasme d’argile » pour le dernier change de la journée. Pour cela mélanger de la poudre d’argile avec un tout petit peu d’eau, la texture doit ressembler à une pâte. Mettez le cataplasme d’argile sur les rougeurs.

Ce cataplasme, va assécher tout en faisant barrière en cas de pipi.

Le lendemain matin, au premier change réhydrater les fesses avec de l’huile de coco ou une autre.

Si vous le pouvez, n’hésitez pas à laisser bébé se promener sans couche.

Au cours de la journée, vous pouvez remettre un peu de poudre d’argile.

Et surtout, changez-le plus souvent.

En déplacement :

  1. Préparer le nombre de couches nécessaires
  2. Prévoir des lingettes lavables
  3. Prévoir un petit pot de liniment
  4. Prévoir des gants en cas de « caca »
  5. Prévoir un spray d’eau et/ou une gourde d’eau
  6. Un sac à couches sales

En cas de pipi, il est tout à fait possible de procéder comme à la maison.

En cas de caca, en fonction de l’ampleur et de l’endroit où l’on est, cette tâche peut s’avérer un peu ardue mais on peut tout à fait y arriver si on est bien préparé. Avant de démarrer faites en sortes d’être installé le mieux possible (avec notamment une zone pour réceptionner le sale). Humidifier les gants avant le change avec la gourde d’eau ou le gant. Déposer les affaires sales sur la zone prévue.

Et en fin de compte c’est tout simple. Une fois le change terminé, mettre le sale dans le sac à couche sale, qui est hermétique et qui renferme parfaitement les odeurs. Déposer le voile avec les selles dans la poubelle. Si vous n’avez pas de poubelle, les enfermer dans la couche (ce n’est pas du tout l’idéal, je vous l’accorde) et la vider dès que possible.

Les images des lingettes à usage unique se retrouvant dans nos canalisations et stations d’épurations (âmes sensibles s’abstenir)

3 réflexions au sujet de “Prendre soin des fesses de bébé en mode zéro déchets”

  1. Meme pour le popotin de nos petits bouts, nous pouvons faire des choses pour notre planète.
    Je suis persuadé que cette méthode est bien mieux pour eux. Merci pour ton article.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s